Le tourisme entre l'Union européenne et l'Amérique centrale et du sud

Eurostat, le 28 novembre 2018
Publié le 13 décembre 2018

Du 28 au 30 novembre 2018 s'est tenu le Forum mondial biennal sur les statistiques du tourisme, initiative conjointe d'Eurostat et de l'OCDE. Le 15e Forum mondial a été accueilli par le Pérou, une bonne occasion d'examiner de plus près les relations touristiques entre l'Europe et cette partie du monde.

L'Italie et l'Espagne sont les pays préférés des touristes en provenance d'Amérique centrale et du sud au sein de l'Union.

En 2017, les touristes d'Amérique centrale et du sud ont effectué près de 30 millions de nuitées dans des établissement d'hébergement touristique à travers l'UE dont près de 12 millions de nuitées réalisées par des touristes en provenance du Brésil. Les principaux pays récepteurs furent l'Italie (6,5 millions de nutiées), l'Espagne (6,4 millions), le Royaume-Uni (4,7 millions), la France (3,4 millions) et le Portugal (2,6 millions dont 2,3 émanant du Brésil lusophone).

Les résidents européens ont effectué 6,7 millions de voyages vers l'Amérique centrale et du sud dont près de 300 000 au Pérou.

Bien que les résident européens voyagent plutôt à l'intérieur de l'UE (94 % de l'ensemble des voyages), ceux-ci ont tout de même réalisé plus de 50 millions de voyages hors d'Europe en 2017. L'Amérique a été leur continent favori (19,4 millions de voyages), suivi par l'Asie (17 millions).

En 2017, les résidents européens ont effectué 6,7 millions de voyages à destination de l'Amérique centrale et du sud, soit une moyenne de plus de 18 voyages par jour. Le Mexique (17 % des voyages à destination de l'Amérique centrale et du sud), Cuba (14 %), la République Dominicaine (13 %) et le Brésil (12 %) ont été les destinations les plus populaires. Ces 6,7 millions de voyages ont entraîné pr_s de 111 millions de nuitées et 13,7 milliards de dépenses (voyage international inclus).

Presque trois-quart des résidents européens ayant visité l'Amérique centrale ou du sud était originaire d'Allemagne (29 %), du Royaume-Uni (20 %), de France (12 %) ou d'Espagne (12 %).

Retrouvez l'article intégral sur le site d'Eurostat (en anglais).