Tourisme : quelles formations pour demain ?

L'Echo touristique, le 18 mars 2019
Publié le 19 mars 2019

Si le BTS tourisme présente encore des lacunes, les écoles veillent à enrichir les programmes pour répondre aux besoins des entreprises. Dans l’enseignement supérieur, des ponts sont jetés entre étudiants et entreprises.

L’évolution des demandes des consommateurs, les impératifs liés au développement durable, le potentiel des technologies numériques impacteront nécessairement les futurs professionnels du tourisme. Pour les préparer à ces (r)évolutions, certaines formations s’adaptent, en familiarisant par exemple les élèves avec des outils de création de site internet, ou des études sur les nouveaux comportements touristiques. D’autres favorisent la collaboration avec les entreprises et l’innovation. Mais beaucoup reste à faire.

Les technologies évoluent vite

Le BTS Tourisme, encore une des principales voies d’accès aux métiers du tourisme, a su intégrer au fil des réformes une partie des évolutions récentes liés au numérique. Mais cela reste insuffisant selon les professionnels. Le niveau de certains diplômés postulant en agence est trop faible, notamment dans la pratique des GDS. en outre, la maîtrise d’outils dédiés à la gestion de site internet, à la communication sur les réseaux sociaux ou à l’image reste lacunaire. De plus, comme le rappellent des enseignants, les technologies évoluent vite et ils n’ont pas nécessairement le temps ou les moyens de se former régulièrement.

Tourisme : quelles formations pour demain ? (article payant)