Tourisme : la montagne tire son épingle du jeu

La Provence, 3 septembre 2019
Publié le 3 septembre 2019

Grâce à un événementiel renforcé, la majorité des stations observe une fréquentation stable ou en hausse

La montagne n'a plus à rougir. Solide deuxième destination estivale en France après la mer, elle ne cesse de se développer année après année. « On voit que la montagne en été est de plus en plus fréquentée », se réjouit Nicole Gaillan, directrice de l'Office de tourisme de Vars. Les deux épisodes de canicule qui ont frappé la France et la Provence ont peut-être aidé les vacanciers à choisir les Alpes et son climat plus supportable comme destination, plutôt que la côte. D'autant que le lac de Serre-Ponçon et ses nombreuses activités nautiques - qui complètent l'offre de la haute montagne toute proche - ont des atouts pour concurrencer la destination Méditerranée.

En station, l'accent semble avoir été mis sur l'événementiel. « C'est très important en montagne. Le Tour de France, le trail de Dormillouse ont contribué à maintenir la tendance pour la vallée de la Blanche Serre-Ponçon », note Sébastien Arnoux, directeur de l'Office de tourisme de Provence Alpes Agglomération. Une tendance « positive », stable par rapport à l'été 2018, malgré une petite baisse de la fréquentation en juillet, compensée par les bons résultats d'août.

« Nous avons eu moins de juillettistes et plus d'aoûtiens, acquiesce Gérard Bracali, directeur des domaines skiables du Val d'Allos, qui soulève cependant un bilan mitigé. Avec cette météo plus favorable que l'été dernier, on aurait pu faire mieux. Il est trop tôt pour tirer des conclusions mais il va falloir se poser la question du loisir d'été à la montagne ».

Tourisme : la montagne tire son épingle du jeu