Coupe du monde de rugby 2023 : le Comité régional de tourisme entre dans la mêlée

La Provence, 15 octobre 2019
Publié le 16 octobre 2019

Des milliers de spectateurs devraient assister aux dix rencontres programmées entre Marseille et Nice. Une aubaine pour le tourisme régional

Alors que la coupe du monde de rugby bat son plein au pays du Soleil-Levant, en France on pense déjà à l’après et à l’organisation de la 10e édition qui aura lieu du 8 septembre au 21 octobre 2023. Et lors de cet événement sportif international, la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur sera bien servie notamment avec la réception de 10 matches entre Nice et Marseille dont deux quarts de finale dans la cité phocéenne, seule ville de province à accueillir des phases finales. Et à un mois de la passation du flambeau entre le Japon et la France, plusieurs présidents régionaux se sont rendus à Tokyo pour signer un protocole d’accord relatif à l’organisation de l’événement avec les représentants du comité d’organisation.

C’était notamment le cas de Renaud Muselier, le président de la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur. « Être au Japon aujourd’hui pour signer ce protocole d’accord est pour la Région Sud une grande fierté. Provence-Alpes-Côte d’Azur est désormais région hôte de la coupe du monde de rugby 2023. Cet accord est une nouvelle étape de sa mobilisation en faveur du rugby et de l’organisation de cette grande compétition. Il s’inscrit dans la continuité du Plan Rugby annoncé en février 2018. Il a pour but de développer la pratique du rugby pour tous, de soutenir les clubs de la région et d’accompagner la haute performance », confie-t-il.

Coupe du monde de rugby 2023 : le Comité régional de tourisme entre dans la mêlée