Pourquoi Paris espère une nouvelle fréquentation record

Tour Hebo, le 12 septembre 2019
Publié le 16 septembre 2019

Après un premier semestre en petite hausse de 1,5 %, la capitale compte sur le tourisme d’affaires et les nombreux événements qui vont animer la fin de l’année pour booster la fréquentation.

Après la région Ile-de-France il y a deux semaines, c’est au tour de Paris de dévoiler un bilan touristique correct pour le début de l’année. Alors que le mouvement des Gilets Jaunes faisait craindre un recul du nombre de visiteurs, la capitale enregistre finalement 8,3 millions d’arrivées hôtelières durant le premier semestre, en légère hausse de 1,5 %.

"Après un recul de quelques points au premier trimestre lié aux mouvements sociaux, et un mois d’avril pénalisé par le décalage des vacances de Pâques, la reprise s’est installée en mai et le mois de juin a été excellent, porté notamment par la Coupe du monde féminine de football", précise Corinne Ménégaux, qui a pris la direction de l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris il y a 9 mois.
 

Pourquoi Paris espère une nouvelle fréquentation record