La destination Corse en nette perte de vitesse pour le mois de juillet

Corse matin, le 29 juillet 2019
Publié le 1 août 2019

Après une avant-saison morose, les professionnels enregistrent un recul de fréquentation en ce mois de juillet. Caprices météorologiques, concurrence méditerranéenne, effet "gilets jaunes" et transports sont pointés du doigt.

D'ordinaire, lorsque le feu d'artifice du 14 juillet habille le ciel, l'île bascule dans la haute saison touristique. Mais après une avant-saison morose, le mois de juillet se termine sur une baisse redoutée.

Du nord au sud de l'île, à quelques exceptions près, la tendance 2019 n'est pas au beau fixe.  "Même si nous faisons un bon mois d'août, dans nos métiers le retard ne se rattrape pas. Il se perd". Une impression partagée par un socioprofessionnel bastiais qui trouve écho dans le ressenti d'autres commerç insulaires du Cap Corse, du Nebbiu, de la Balagne ou encore d'Ajaccio. Et lorsque les chiffres sont posés sur la table, qu'on fait observer que des réservations de dernière minute sont encore accessibles, ce n'est plus de l'ordre du ressenti mais une certitude : le climat de l'île a changé.

La destination Corse en nette perte de vitesse pour le mois de juillet