La croisière s’amuse en Polynésie

France info, le 20 août 2019
Publié le 21 août 2019

En 2018, 31 navires issus de 24 compagnies de croisière ont navigué dans les eaux polynésiennes. 47 300 excursionnistes  en croisière transpacifique (traversée de l’Océan Pacifique) et 43 600 touristes en croisière intra-polynésienne (entre les îles de Polynésie) ont ainsi posé leurs pieds sur les sites d’escales proposés au Fenua. Bora Bora, Tahaa, Raiatea, Huahine, Tahiti, Moorea, Rangiroa, Fakarava, Nuku Hiva, Hiva Oa, Fatu Hiva, Tahuata, Ua Huka, Ua Pau : les destinations sont nombreuses. Le Paul Gauguin, l’Aranui ou encore le Haumana sont parfaitement rôdés aujourd’hui. Les grandes compagnies de croisières connaissent aujourd’hui les opportunités et le Pays a bien l’intention de se vendre.

15 milliards de francs CP de retombées économiques

Tahiti Tourisme estime à 15 milliards l’impact économique du secteur de la croisière en 2018. Et en 2019, c’est bien parti pour faire mieux selon les estimations : "Les croisiéristes dépensent beaucoup plus. 300 000 francs CP selon l’ISPF donc ça bénéficie au tourisme à terre, les prestataires, les artisans" argumente le directeur général de Tahiti Tourisme, Paul Sloan, à propos de cette niche du marché. Il faut dire que les croisières rencontrent un vif succès aux 4 coins des océans. La Polynésie française possède les destinations et mise donc logiquement dessus.

La croisière s’amuse en Polynésie