Pourquoi le CNES se rapproche-t-il du secteur du Tourisme ?

t.o.m. travel, 5 juin 2019
Publié le 5 juin 2019

À l’issue des premières Rencontres nationales Tourisme & Spatial, TOM s’est entretenu avec Gilles Rabin, directeur de l’Innovation, des Applications et de la science au CNES. L’occasion d’en savoir plus sur le rapprochement de l’agence avec le Tourisme, et plus largement sur la stratégie d’ouverture opérée par le secteur spatial.

Que retenez-vous de cette première édition des Rencontres nationales Tourisme & Spatial ?

Gilles Rabin : Cette première édition nous conforte dans la stratégie imaginée par le CNES qui semble pertinente. En tant qu’agence spatiale gouvernementale, notre objectif est de collaborer avec les professionnels d’un marché pour comprendre comment la donnée spatiale peut aider leur secteur. Pour y parvenir, il est nécessaire d’être confronté à ces professionnels qui viennent nous demander « est-ce que cela peut m’aider dans mon activité ? » À l’inverse, nous découvrons énormément de choses auxquelles nous n’avions pas pensé et qui démontrent comment la technologie spatiale peut donner naissance à de nouveaux services. Il n’y a pas de professeurs et d’élèves, mais une volonté commune de développement.

Pourquoi le CNES se rapproche-t-il du secteur du Tourisme ?