L’information : un « bien public » pour s'y retrouver dans le tourisme

Olivier Lacoste, pour Veille Info Tourisme
Publié le 11 janvier 2018
L'information : bien public

Le site Veille info Tourisme (VIT) s’ouvre, en ce début 2018, avec une nouvelle ergonomie et une nouvelle structure. Il s’agit de fournir un accès plus simple et plus rapide aux informations recherchées par les utilisateurs. En outre, davantage de contenus pérennes et synthétiques seront intégrés, afin de mettre en perspective la veille quotidienne opérée ici.

A l’heure où VIT présente sa nouvelle formule, il convient de revenir sur une question fondamentale. A quels besoins des acteurs, notamment des entreprises, répond notre site ?

Le tourisme constitue une composante majeure de l’économie nationale, la France est la première destination mondiale pour les touristes étrangers (en nombre d’arrivées) et le solde voyages de la balance des paiements est en excédent. Malgré cette position a priori confortable, il importe pour la puissance publique de diffuser l’information auprès de tous les professionnels et de tous les acteurs, qu’ils soient publics ou privés.

En effet, le tissu entrepreneurial du tourisme se caractérise par une forte diversité des entreprises. D’abord, il existe des métiers très différents. A côté des acteurs les plus nombreux comme les restaurants et les hôtels, il faut compter les agences de voyages, les tour opérateurs, les parcs d’attraction, etc… Ensuite, et surtout, il existe de grandes hétérogénéités quant à la taille des acteurs. D’un côté, de grands groupes, dont certains très internationalisés, jouissent d’une visibilité internationale. D’un autre côté,  le secteur se caractérise par des moyennes, petites, voire très petites entreprises. Dans les secteurs dits caractéristiques du tourisme (hôtels, restaurants, agences de voyage, tours opérateurs...),  plus de 90%, des entreprises sont  des PME ou des micro-entreprises.

Dans ce contexte, l’accès à l’information revêt une importance stratégique pour tous les acteurs du secteur. L’information les aide d’une part à innover, à développer de nouveaux services ou à adapter leur offre existante face aux évolutions structurelles du marché (études sur les habitudes de consommation, tendances émergentes du tourisme, statistiques d’usages) ou face aux évolutions réglementaires. L’information permet d’autre part aux acteurs de mieux appréhender les revirements conjoncturels du secteur dans lequel ils évoluent (que ce soit à l’échelle locale, nationale ou internationale).

Certains professionnels n’ont pas les moyens, notamment humains, d’effectuer eux-mêmes une veille. Voilà pourquoi, dans le secteur du tourisme, l’information doit être considérée comme un bien public. L’Etat a un rôle fondamental à jouer en termes d’amélioration de la connaissance du secteur, de diffusion et de pédagogie de la statistique et d’intelligence économique.

C’est la mission qu’assume VIT. Ce site collecte et organise des articles, des données, des analyses et des opinions provenant de tous types de sources, qu’elles soient publiques ou privées. Dans ces conditions, les informations collectées n’ont pas, pour la plupart, de caractère officiel. Ainsi, les statistiques peuvent être d’origine publique, ou émaner des professionnels. De même, les analyses et les commentaires sélectionnés ne constituent pas des positions ni du gouvernement ni de l’administration. Le caractère pluriel de la connaissance ainsi partagée constitue une singularité du site VIT, caractéristique que les utilisateurs considèrent comme un atout majeur. Le rôle de notre équipe est de donner accès à cette connaissance, et d’aider les utilisateurs à la trier, à la hiérarchiser, à l’utiliser… voire à la nuancer ou la critiquer. A ce titre, dans cette phase de rodage, tout retour de votre part est bienvenu en utilisant le formulaire « nous contacter ».

Olivier Lacoste, sous-direction du tourisme