Document de politique transversale – Projet de loi de finances pour 2020 – Politique du tourisme

Performance publique, octobre 2019
Publié le 22 octobre 2019

Le tourisme joue un rôle majeur dans l’économie nationale dont il constitue le 1er secteur. La branche « Hébergement et restauration », la plus importante des secteurs dits caractéristiques du tourisme, représente à elle seule dans les comptes nationaux 2,9 % de la valeur ajoutée globale en 2016. Mais l’effet moteur du tourisme sur d’autres secteurs (par exemple, les transports, les loisirs, etc.) est plus large. En 2016, la « consommation touristique intérieure » (dépenses touristiques réalisées par les résidents et les non-résidents) représente plus de 7 % du PIB.

La France est la première destination mondiale et le tourisme constitue un des premiers excédents de la balance des paiements : le solde positif du poste « voyages » (c'est-à-dire la différence entre les dépenses des touristes étrangers en France et celles des Français à l’étranger) s’est élevé à 17,0 Md€ en 2017, après 12,9 Md€ en 2016 (chiffres révisés). Les recettes (c’est-à-dire les dépenses des étrangers en France) ont augmenté de 9 % de 2016 à 2017 (à 53,7 Md€). Les dépenses des Français à l’étranger ont également augmenté de 0,8 % (à 36,7 Md€). La France reste donc un pays très attractif pour le tourisme international. Les recettes progressent pour les touristes en provenance de la zone euro (+10,9 % entre 2016 et 2017), elles augmentent également pour certains marchés émetteurs plus lointains, par exemple la Chine, avec une augmentation de 18 % (4 Md€) (source : Banque de France, rapport annuel sur la balance des paiements et la position extérieure de la France, parution juin 2018).

D’après les statistiques compilées et diffusées par l’Organisation mondiale du tourisme, la France reste la première destination en termes d’arrivées de touristes internationaux. Celles-ci s’établissent à 87 millions en 2017 soit +4,2 % par rapport à 2016. Dans l’ensemble du monde, les arrivées de touristes internationaux s’élèvent à plus de 1,3 milliard.

En matière de recettes tirées du tourisme international, la France demeure troisième en 2017, précédée par les États-Unis et l’Espagne. La Thaïlande passe à la quatrième place en 2017 (6e en 2016), la Chine se maintenant à la 5e place.

Document de politique transversale – Projet de loi de finances pour 2020 – Politique du tourisme, sur le site de la Performance publique