Rendre le voyage plus accessible aux handicapés, un objectif pour les destinations

La Provence, le 10 septembre 2019
Publié le 11 septembre 2019

Dans les Bouches-du-Rhône, ce ne sont pas moins de 105 objets touristiques qui ont reçu l'appellation "Tourisme & Handicap"

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, en 2018, plus d’une personne sur sept dans le monde serait en situation de handicap. En France, ce chiffre atteint les 12 millions. Toujours selon l’OMS, 17 % de la population mondiale serait atteinte de déficiences visuelles, 6 % de déficiences auditives, 2,6 % d’un handicap intellectuel et 1 % aurait besoin d’un fauteuil roulant au quotidien. Un constat qui oblige les autorités locales et nationales à prendre des mesures qu'il s'agisse d’emploi, d’accès à la culture ou encore de tourisme.

Pour ce dernier, une partie des professionnels du secteur ont pris le sujet à bras-le-corps en adaptant et en proposant des services aux personnes en situation de handicap. Néanmoins, le chemin reste encore long, malgré les efforts réalisés par une partie des acteurs du tourisme. "Incontestablement, depuis quinze ans, il y a une prise de conscience de la part des professionnels du tourisme et quand on regarde dans le rétroviseur nous sommes à des années-lumière de ce que l'on pouvait trouver à l'époque, notamment en matière d'accessibilité. Néanmoins les efforts sont là, mais la route reste encore longue", précise Pierre Boudot-Lamotte, administrateur de l’association "Tourisme & Handicaps" et en charge de la communication au sein de la structure.

Rendre le voyage plus accessible aux handicapés, un objectif pour les destinations