Le député Benjamin DIRX remet au Gouvernement les conclusions de la mission Sport et Tourisme : 21 mesures pour optimiser les retombées touristiques des grands événements sportifs internationaux organisés en France

Député Benjamin Dirx, le 19 juillet 2018
Publié le 19 juillet 2018

Le député Benjamin DIRX remet au Gouvernement les conclusions de la mission Sport et Tourisme :

21 mesures pour optimiser les retombées touristiques des grands événements sportifs internationaux organisés en France (CIT du 19 juillet 2018)


Après avoir auditionné près de 130 personnalités et mené plusieurs rencontres avec les ministères compétents, le Député Benjamin DIRX - conjointement avec Pascale ROQUE, Directrice Générale de Pierre et Vacances Tourisme, Laurent QUEIGE, Délégué Général du Welcome City Lab et Patrick DOUSSOT, Vice-Président de l’Office du Tourisme du Touquet - a présenté les conclusions de la Mission Sport et Tourisme lors du Comité interministériel du tourisme (CIT) le jeudi 19 juillet 2018, en présence du Premier Ministre, Edouard PHILIPPE, du Ministre de l’Europe et des affaires étrangères, Jean-Yves LE DRIAN, de la Ministre de la Culture, Françoise NYSSEN, de la Ministre du Travail, Muriel PENICAUD, de la Ministre des Outre-Mer, Annick GIRARDIN, de la Ministre des Sports, Laura FLESSEL, du Secrétaire d’Etat chargé du Numérique, Mounir MAHJOUBI, du Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Europe et des affaires étrangères, Jean-Baptiste LEMOYNE, du Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Cohésion des Territoires, Julien DENORMANDIE, de la Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie et des Finances, Delphine GENY-STEPHANN et de Tony ESTANGUET, Président du Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

Les politiques volontaristes menées ces dernières années pour accueillir les grands événements sportifs internationaux (GESI) sur le territoire français ont porté leurs fruits. Depuis l’Euro 2016 jusqu’en 2024, la France aura accueilli près de trente compétitions sportives. Cependant, le lien entre l’accueil d’un événement sportif et sa dimension touristique n’est pas naturel : la promotion touristique n’accompagne pas systématiquement la promotion d’un événement sportif. Elle est cependant essentielle à la maximisation des retombées économiques et sociales, et à leur partage avec l’ensemble des territoires.

Vingt et une mesures ont été identifiées par les missionnés afin d’optimiser les retombées touristiques des GESI organisés en France, de manière durable et partagée sur tout le territoire. Les mesures proposées, construites directement avec les professionnels des secteurs du sport et du tourisme et les acteurs publics impliqués, fixent un cadre permettant une meilleure articulation entre l’accueil des
GESI et nos objectifs quantitatifs et qualitatifs en matière touristique.

Les vingt et une mesures ont reçu un avis favorable du gouvernement. Parmi ces mesures, trois ont fait l’objet d’engagements directs du gouvernement.

 

  • Connecter les billetteries touristiques et sportives, afin que lorsque le spectateur achète son billet, un hébergement et un pack touristique lui soient proposés. En accord avec les recommandations de la Mission, le gouvernement s’engage également à chercher avec les organisateurs et les collectivités une solution pour que les billets pour les événements servent de titre d’entrée pour des offres culturelles et de loisirs, voire des offres de transport. Ce titre doit permettre d’allonger la durée de séjour, de valoriser l’offre culturelle et de loisirs de la destination France, de mettre en avant les territoires et de faciliter le parcours des visiteurs. Le gouvernement s’engage à travailler avec les collectivités locales pour qu’un tel titre soit effectif pour la Coupe du Monde de Rugby 2023.

 

  • Profiter des GESI pour former tous les Français qui le souhaitent à l’accueil et aux langues. La Mission recommande que les salariés qui le souhaitent puissent être formés, dans le cadre de leurs droits, aux langues et à l’accueil des GESI dans la cadre de la formation professionnelle. Un vivier de bénéficiaires, mobilisables d’un événement à l’autre, pourrait ainsi se constituer. Ce dispositif offre l’opportunité de susciter l’engagement citoyen, de former des volontaires tout en reconnaissant et en valorisant leur action. Le gouvernement s’engage à travailler avec les branches pour mettre en oeuvre cette recommandation. Dans le cadre de la formation des professionnels du tourisme, un « Concours national de l’hospitalité » sera lancé.

 

  • Faciliter les dispositions en faveur du shopping pour augmenter les dépenses des touristes se rendant en France à cette occasion. La Mission propose que le seuil de la détaxe fixé aujourd’hui à 175 euros soit baissé. Le gouvernement prend cet engagement, d’ici la fin du quinquennat. Conformément aux recommandations de la Mission, le gouvernement s’engage également à ce que, dans les zones dans lesquelles se dérouleront des épreuves, les commerces puissent être ouverts le dimanche le temps de la manifestation.

Parmi les autres mesures :

  • La Mission recommande d’utiliser la visibilité de la France à l’occasion des grands événements sportifs pour porter une nouvelle marque France, qui prévoira une déclinaison pour chaque GESI et pour tous les territoires, afin d’être appropriée par l’ensemble des destinations françaises.

 

  • La création d’une base de données médiatiques, intégrée à DataTourisme, et permettant aux médias internationaux de disposer d’informations touristiques faciles d’accès et exploitables pour leur public est également proposée.

 

  • La Mission recommande également de développer et décliner pour chaque GESI une plateforme d’information touristique reposant sur DataTourisme et France.fr, afin de structurer l’offre touristique liée à l’événement, et d’informer le visiteur en temps réel.

 

  • La Mission recommande de faire des GESI des accélérateurs d’accessibilité pour les personnes en situation de handicap : l’accessibilité des personnes en situation de handicap, un impératif pour l’accueil des grands événements est aussi un levier de développement touristique. Conformément aux recommandations de la mission, l’Etat incitera les villes hôtes de GESI à obtenir le label « Destination pour Tous ».

 

  • La Mission recommande de créer une offre événementielle autour des GESI, fondée sur le développement de pratiques de retransmission télévisée des compétitions sportives dans des enceintes annexes et sécurisées, telles que les stades, sur l’organisation d’événements analogues aux GESI dans les territoires, et sur la promotion de nouvelles disciplines attractives (e-sport ou sport outdoor) en marge des GESI.

 

Vous pouvez télécharger le communiqué de presse et le rapport ci-dessous. Le rapport est également disponible à l'url suivante : benjamindirx.fr/mission-st.

Mots-clés