Après les enlèvements au Bénin, le quai d’Orsay va réunir les professionnels du tourisme

Sud-Ouest, le 16 mai 2019
Publié le 17 mai 2019

Le ministère des Affaires étrangères veut que les voyagistes et les plateformes de tourisme en ligne améliorent la visibilité et la signalétique concernant les destinations à risque.

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat au quai d’Orsay chargé du Tourisme, va réunir dans les prochains jours les voyagistes ainsi que les plateformes d’avis ou de réservation en ligne, suite à l’enlèvement des deux touristes au Bénin qui se trouvaient dans une zone déconseillée.

La libération (qui a coûté la vie à deux militaires) de deux Français pris en otage dans une partie du parc de la Pendjari classée "orange" (soit "déconseillée sauf raison impérative") depuis décembre par le quai d’Orsay, a fait naître une polémique sur la prise de risque dans certaines zones du monde, d’autant que ces deux touristes voyageaient seuls, sans tour-opérateur.

Après les enlèvements au Bénin, le quai d’Orsay va réunir les professionnels du tourisme