Observatoire économique

Olivier Lacoste, pour Veille Info Tourisme
Publié le 12 janvier 2018

Plusieurs rappels sur l’importance économique du tourisme constituent une introduction utile à cette section.

En premier lieu, le tourisme joue un rôle majeur dans l’économie nationale. La branche « Hébergement et restauration », la plus importante des secteurs dits caractéristiques du tourisme, représente entre 2,5 % et 3 % du PIB. Mais l’effet moteur du tourisme sur d’autres secteurs (par exemple, les transports, les loisirs, etc.) est plus large. La « consommation touristique intérieure (CTI) » (c’est-à-dire l’ensemble des dépenses des résidents et des non-résidents tirées par le tourisme) représente, selon les années, environ 7,5 % du PIB. La CIT est calculée au moyen du Compte satellite du tourisme. Pour l’année 2016, la CIT a été de 159 milliards (Mds) d’euros (chiffre en valeur inchangé par rapport à 2015), soit 7,1 % du PIB. Ceci se répartit en 4,1 % pour les résidents et 2,3 % pour les non-résidents : en d’autres termes, les deux tiers de l’économie touristique sont tirés par les résidents.

En outre, le tourisme représente plus de 2 millions d’emplois directs et indirects. Il constitue aussi un des premiers excédents de la balance des paiements. Cependant, le solde du poste « voyages » dans la balance des paiements (différence entre les dépenses touristiques des étrangers en France et celles des Français à l’étranger) a baissé entre 2015 et 2016 (dernier chiffre annuel disponible), passant de 5 milliards d’euros (5 Mds €) à 1,8 Mds €. Ce résultat inhabituel et décevant s’explique en partie par l’impact négatif des attentats de 2015 et 2016 : les « recettes » (c’est-à-dire les dépenses des étrangers en France) sont passées de 43,8 Mds en 2014 à 38,4 Mds en 2016. Pour 2017, les chiffres disponibles laissent espérer un redressement significatif. A suivre donc…

Par ailleurs, en matière de tourisme international, la France occupe une place de premier plan. Elle reste la première destination au monde, en termes d’arrivées de touristes internationaux (82,6 millions en 2016, soit une légère baisse par rapport à 2015). En termes de recettes tirées du tourisme international, la France se classe au cinquième rang mondial.

Enfin, la statistique est très hétérogène. A côté de chiffres produits par des organismes publics, existent des indicateurs et des enquêtes publiés par des acteurs privés. Cette section a pour vocation de donner un accès central à la plupart des statistiques sur le tourisme produites, entre autres, par l'INSEE, la Banque de France, la DGE, les observatoires régionaux du tourisme, les fédérations professionnelles  et certains cabinets d'étude. Cette section a aussi pour ambition d’essayer de faire la pédagogie des statistiques, notamment en en distinguant les sources.

La structure des informations est la suivante :

  • France : statistiques officielles nationales ;
  • France : statistiques officielles locales ;
  • France : statistiques des professionnels ;
  • International : statistiques officielles ;
  • International : statistiques des professionnels.

 

Olivier Lacoste, sous-direction du tourisme  

Autres articles en lien avec la thématique