En 2017, les arrivées de touristes internationaux ont bondi de 7 %, une hausse comparable à la progression du trafic aérien

Publié le 18 janvier 2018

Selon baromètre de l’OMT du tourisme mondial, les arrivées de touristes internationaux dans le monde ont augmenté de 7 % en 2017, pour atteindre un total de 1,3 milliard de personnes. Ce taux représente le meilleur résultat jamais atteint depuis sept ans. Parallèlement, l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) observe une hausse comparable du trafic aérien qui s’établit à 7,1 % pour 2017.

Avion

Une bonne année 2017 selon les estimations de l'OMT

Le baromètre de l’OMT observe les résultats suivants pour 2017, par région :

  • L’Europe (entendue dans un sens plus large que la seule Union européenne) affiche 8 % d’arrivées internationales de plus qu’en 2016 avec 671 millions d’arrivées de touristes internationaux ;
  • L’Afrique, en progression de 8 %, a consolidé son rebond de 2016 ;
  • La région Asie-Pacifique a avancé de 6 % ;
  • Le Moyen-Orient de 5 % ;
  • Les Amériques de 3 %.

Selon l’OMT, ces résultats sont en partie attribuables à l’essor économique mondial et à une demande importante du tourisme émetteur de nombreux marchés traditionnels et émergents. Le baromètre souligne par exemple le rebond des dépenses touristiques du Brésil et de la Fédération de Russie après quelques années de déclin.

Hausse du trafic aérien : l’amélioration de la sécurité et l’essor des compagnies low-cost mis en avant par l’OACI

Selon l'OACI, la hausse du trafic aérien s’explique notamment par le fait que l’année 2017 a été la plus sûre pour le transport mondial depuis 1946. En 2017, 10 accidents impliquant des avions de transport de passagers ont fait 44 morts, tandis qu’en 2016, 16 accidents ont fait 303 victimes.

Avec 1,2 milliard de passagers, les compagnies low-cost ont vu leur volume de trafic augmenter à un rythme plus rapide que la moyenne mondiale. Ces compagnies représentent un tiers du trafic de passagers en Europe, 31% en Asie-Pacifique et 26% en Amérique du Nord.

Enfin, selon l’OACI, des conditions économiques plus favorables seraient à l’origine de la progression du marché européen qui est resté le marché international le plus important avec 37% des revenus par passager au kilomètre (en progression de 8,1%).