Baromètre OMT du tourisme mondial : forte demande de tourisme émetteur sur les marchés tant traditionnels qu’émergents en 2017

OMT - Baromètre du tourisme mondial, volume 16 - mars/avril 2018, le 24 avril 2018
Publié le 24 avril 2018

Pratiquement tous les marchés émetteurs ont fait état d'une hausse des dépenses touristiques en 2017, reflétant la forte demande continue de tourisme international dans toutes les régions du monde.

Tant les économies émergentes que les économies avancées ont alimenté la croissance, les États-Unis ayant dépensé 12 milliards de dollars de plus en voyages à l'étranger.
La Chine a quant à elle accru ce type de dépenses de 8 milliards de $EU, consolidant ainsi son poste de premier dépensier du monde.
Les dépenses de la Fédération de Russie ont augmenté de 7 milliards de $EU et celles du Brésil de 5 milliards, ces deux pays rebondissant après un recul de leurs dépenses les années précédentes. Les fortes dépenses touristiques reflètent les progrès de la connectivité, la simplification des formalités de délivrance des visas et une reprise de l'économie mondiale.

Les 25 principaux marchés émetteurs ont fait état de dépenses de tourisme international plus élevées en 2017, comme le souligne le dernier Baromètre OMT du tourisme mondial. En 2017, la Chine a maintenu son poste de premier dépensier en voyages à l'étranger avec 258 milliards de $EU (+5% en monnaie locale).

Les trois autres économies du groupe des BRIC ont toutes augmenté substantiellement leurs dépenses en 2017. La Fédération de Russie (+13%) a rebondi après quelques années de déclin, pour atteindre 31 milliards de $EU, grimpant de trois places pour réintégrer le groupe des dix premières au 8e rang. Le Brésil (+20%) s'est également fortement redressé, gagnant huit places pour se hisser au 16e rang avec 19 milliards de $EU de dépenses. L'Inde a poursuivi son ascension avec une croissance de 9% de ses dépenses à 18 milliards de $EU, avançant ainsi de 4 places pour occuper le 17e rang.

« Les économies émergentes jouent un rôle clé dans le développement du tourisme et nous sommes très heureux de voir le rebond de la Fédération de Russie et du Brésil, ainsi que la montée en puissance de l'Inde, car ces marchés émetteurs émergents clés contribuent à la croissance et à la diversification des marchés dans de nombreuses destinations » a affirmé le Secrétaire général de l’OMT, Zurab Pololikashvili.

Les économies avancées ont également affiché de solides performances en 2017, avec en tête les États-Unis (+9%), deuxième marché émetteur mondial. Les voyageurs américains ont dépensé 12 milliards de $EU de plus au titre du tourisme international, soit 135 milliards de dollars. Les dépenses de l'Allemagne (3e marché) et du Royaume-Uni (4e) ont augmenté de 3%, et celles de la France (5e) de 1%.

L'Australie (6e) a enregistré une croissance de 7 % et le Canada (7e) une augmentation de 9 %. La République de Corée (9e), où les dépenses ont grimpé de 9 %, et l'Italie (10e), où elles ont augmenté de 6 %, complètent la liste des dix premiers pays.

Hors de ce peloton de tête, les dépenses touristiques ont également augmenté, notamment en Suède (+14%) et en Espagne (+12%).

Ces bons résultats du tourisme émetteur sont cohérents avec l'augmentation de 7 % des arrivées de touristes internationaux. La demande de voyages a été particulièrement élevée en Europe, où les arrivées ont augmenté de 8 % l'an dernier.

 

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter les publications suivantes :