Saison touristique d’été 2019 - Troisième année de hausse pour la fréquentation, grâce à la clientèle résidente

Insee Focus n° 171, 28 novembre 2019
Publié le 28 novembre 2019
Illustration hôtel. Atout France/Nathalie Baetens

En France métropolitaine, la fréquentation estivale des hébergements collectifs touristiques augmente de 2,2 % en 2019. Cette hausse prolonge celles des deux années précédentes. La croissance est portée cette année par la clientèle résidente, alors que la fréquentation des non-résidents est stable. Elle est plus forte dans les campings et les autres hébergements collectifs touristiques que dans les hôtels. Les littoraux de l’ouest et du nord profitent des conditions météorologiques très favorables. La progression est plus soutenue dans l’espace urbain de province qu’en Île-de-France.

Hausse de la fréquentation, grâce à la clientèle résidente

Durant les six mois de la saison d’été 2019, les hébergements collectifs touristiques de France métropolitaine enregistrent 316 millions de nuitées. La fréquentation augmente de 2,2 % par rapport à la saison estivale de 2018. Cette hausse prolonge celles enregistrées en 2018 (+1,2 %) et en 2017 (+6,1 %). Elle est portée par les nuitées de la clientèle résidente (+3,2 %). Les nuitées de la clientèle non résidente sont stables ; elles augmentent dans les campings et les autres hébergements collectifs de tourisme (AHCT) tandis qu’elles diminuent dans les hôtels. La fréquentation en provenance du Royaume-Uni et des Pays-Bas baisse. Celle en provenance d’Espagne et d’Allemagne est en hausse. La fréquentation des campings et des AHCT augmente plus que celle des hôtels (respectivement +2,9 %, +2,6 % et +1,3 %).

Saison touristique d’été 2019 - Troisième année de hausse pour la fréquentation, grâce à la clientèle résidente