Les Français et la montagne en hiver

DGE, le 9 mars 2018
Publié le 13 mars 2018

La Direction générale des entreprises (DGE) publie une étude ponctuelle permettant de mieux cerner le segment spécifique du tourisme à la montagne en hiver.

Les Français et la montagne en hiver

Afin de mesurer les attentes des résidents, aussi bien ceux qui vont régulièrement à la montagne l’hiver que ceux qui n’y vont pas mais aimeraient y aller, cette enquête ponctuelle a été menée, fin 2017, auprès de 2 875 individus. Les résultats renseignent notamment sur le profil des partants à la montagne, leurs activités et leurs critères de choix pour l'hébergement et la destination.

La montagne en hiver attire de nombreux Français : chaque année, un résident sur dix (9 %) réalise plusieurs voyages à la montagne l’hiver, près de deux sur dix (18 %) y séjournent chaque année et un sur quatre (25 %) occasionnellement. Un résident sur deux (48 %) ne part jamais à la montagne l’hiver. Parmi les résidents qui ne sont pas partis à la montagne au cours des trois derniers hivers (2014-2015, 2015-2016 et 2016-2017), plus de la moitié (52 %) sont intéressés par la destination. Le principal frein au départ, notamment pour les jeunes, est le coût d’un tel séjour.

La montagne en hiver séduit plutôt les 35-49 ans, les catégories socioprofessionnelles les plus aisées et les familles avec enfants. Les sports d’hiver sont pratiqués par la plupart des partants (85 %), avec des différences sensibles suivant l’âge (97 % pour les 15-24 ans). La randonnée est également une activité clef des séjours hivernaux à la montagne, notamment chez les personnes de 50 ans ou plus : trois quarts d’entre elles la pratique.

Retrouvez la suite du document sur le site de la DGE.