Balance des paiements de la France, mars 2018

Banque de France, le 4 mai 2018
Publié le 4 mai 2018

Forte dégradation des transactions courantes au premier trimestre

Au premier trimestre, le solde des transactions courantes se dégrade (-3,6 milliards d'euros, après -0,3 milliard au quatrième trimestre 2017, en données cvs-cjo).
Les exportations de biens reculent plus fortement (-3,2 % en rythme trimestriel) que les importations (-0,7 %). Le solde des biens ressort ainsi à -12,9 milliards au lieu de -9,8 milliards au trimestre précédent. Le solde des biens hors énergie se dégrade : -2,9 milliards au premier trimestre 2018, après -0,3 milliard au quatrième trimestre 2017.
L'excédent des services progresse (excédent de 8,2 milliards après 7,6 milliards au quatrième trimestre 2017). Cette hausse est avant tout attribuable au recul des importations (-2,8%, en rythme trimestriel). Les importations des services de conseil en gestion, de R&D ou liés au commerce affichent la baisse la plus notable (-6,7% pour les importations).
Le compte financier (données non cvs) fait ressortir des investissements directs nets à l'étranger de 5,4 milliards, après 3,9 milliards au quatrième trimestre 2017.

En mars, les transactions courantes sont déficitaires, de -1,3 milliards cvs-cjo après -0,9 en février et -1,4 en janvier. Ce sont surtout les services qui contribuent à la baisse sur le mois (excédent de 2,5 milliards en mars, après 3,2 milliards en février et 2,5 milliards en janvier).

Retrouvez la publication intégrale sur le site de la Banque de France.