Au troisième trimestre 2019, la fréquentation touristique croît à un rythme modéré (+1,3 % sur un an)

Insee, Informations rapides n° 295, 14 novembre 2019
Publié le 14 novembre 2019
Illustration Informations rapides Insee

La fréquentation touristique est tirée par la clientèle résidente

Au troisième trimestre 2019 en France métropolitaine, la fréquentation des hébergements collectifs touristiques, exprimée en nuitées, augmente de 1,3 % par rapport au troisième trimestre 2018. La fréquentation continue donc de croître, mais à un rythme plus modéré qu’au deuxième trimestre 2019 (+3,8 % sur un an). La croissance est tirée par la clientèle résidant en France (+3,0 %), alors que la fréquentation des non-résidents est en retrait (−2,2 %), essentiellement dans les hôtels et principalement en Île-de-France.

Dans les hôtels, la fréquentation de la clientèle non résidente diminue nettement

Au troisième trimestre 2019, les nuitées dans l’hôtellerie sont quasi stables (+0,3 % en glissement annuel), après une hausse de 2,4 % au trimestre précédent. La baisse de fréquentation des non-résidents (−4,7 %) est principalement localisée en Île-de-France. Elle est tout juste compensée, au niveau national, par le dynamisme de la clientèle résidente. Le nombre de nuitées des résidents augmente fortement dans les hôtels classés 4 ou 5 étoiles (+8,9 %).

La fréquentation hôtelière baisse en Île-de-France, du fait de la clientèle non résidente (−5,6 %). En revanche, elle augmente dans l’espace urbain de province (+1,7 %), tirée par l’augmentation des nuitées des résidents (+4,7 %).

Au troisième trimestre 2019, la fréquentation touristique croît à un rythme modéré (+1,3 % sur un an)