Le secteur hôtelier en crise au Nicaragua

RFI, le 9 août 2018
Publié le 10 août 2018

Les vols à destination du Nicaragua ont radicalement été réduits. Plusieurs compagnies aériennes ont diminué la fréquence de leurs voyages ; des décisions qui font suite à l'instabilité qui règne au Nicaragua depuis la mi-avril.  Le pays a connu plusieurs semaines de manifestations et une violente répression qui a transformé le mouvement en une campagne pour le départ du pouvoir du président Ortega. Même si la situation s'est améliorée, le secteur du tourisme est en crise. Selon les estimations, le taux d'occupation des hôtels est passé de 67 à 12%.

Au cours des deux dernières années, c'était quasiment toujours complet à l'hôtel Casa Marimba, situé à 20 kilomètres de la capitale Managua. Mais cette année, les touristes étrangers ont déserté ce complexe au bord d'un lagon, comme le constate Iban Salaber, le copropriétaire : « Malheureusement, on garde encore l’image des violences au niveau international et du coup il n’y a quasiment plus de touristes qui arrivent. On a pas mal de copains qui ont des hôtels/restaurants et tout le monde voit l’impact, tout le monde a perdu presque tous leurs clients. »

Retrouvez la suite de l'article sur le site RFI.