Vaud veut encadrer l'activité d'Airbnb

Le Matin, 12 septembre 2019
Publié le 13 septembre 2019

Le Conseil d'État vaudois veut mieux encadrer l'activité des plateformes qui recensent les logements en ligne du type Airbnb.

Le Conseil d'État vaudois tient notamment à ce que les loueurs s'annoncent aux autorités communales où leur bien est loué et que celles-ci en tiennent un registre. Dans son projet publié jeudi et qui répond à deux postulats, le gouvernement détaille les nouveautés qu'il souhaite introduire. Il veut ainsi limiter à 90 jours par an la durée pendant laquelle un loueur peut mettre son bien à disposition sur des plateformes d'économie collaborative sans en modifier l'affectation. Un logement change d'affectation lorsqu'il est soustrait du marché de la location ordinaire.

Cette limite de 90 jours a été fixée après consultation des communes, poursuit l'exécutif. Et d'ajouter qu'elle correspond plus ou moins à la durée des vacances scolaires plus quelques week-ends ou à la durée d'un visa de tourisme. Quant au registre tenu par les communes, il doit permettre de faciliter le contrôle du nombre de nuits et le respect de cette limite.

Vaud veut encadrer l'activité d'Airbnb