Moscou mise sur le « tourisme événementiel » pour changer son image

Le Monde, 15 mai 2019
Publié le 15 mai 2019

Loin de la propagande du Kremlin sur une « Russie assiégée par des ennemis », la capitale russe vient d’accueillir 200 groupes de chanteurs et de danseurs, dont beaucoup venus de l’étranger.

A cappella et à l’air libre, joyeuse et cosmopolite, c’est un autre visage de la Russie que donne la foule réunie pour le troisième festival de danses et de chants organisé dans la capitale russe. « Moscou, s’il n’y avait ni Poutine ni les visas, cela pourrait devenir la nouvelle destination à la mode des Européens ! », s’enthousiasme un jeune visiteur britannique rencontré vendredi 10 mai dans la foule déambulant au hasard des concerts gratuits du festival Printemps a cappella de Moscou. Loin de la politique et des tensions diplomatiques, 200 groupes de chanteurs amateurs ou professionnels, russes et étrangers, ont durant plusieurs jours mêler gospel, pop, techno, rap, jazz, salsa, folklore, sur une cinquantaine de scènes montées dans les rues et parcs de la ville.

Moscou mise sur le « tourisme événementiel » pour changer son image (article payant)