Tourisme : Qui profite le plus de l'activité AirBnB au Maroc ?

Medias 24, 22 février 2019
Publié le 25 février 2019

Des milliers de Marocains proposent des logements à travers AirBnB pour des séjours de courte durée. En attendant que la loi 80-14 entre en vigueur, des loueurs « de bonne foi » se disent découragés de déclarer leur activité à cause d'un taux de TVA fixé à 20% alors que les hôteliers ne payent que 10 %.

En 2017, près de 17 000 Marocains ont mis en location un appartement, une villa ou juste une chambre par le biais d’AirBnB sans compter les nombreux autres qui passent par les sites comme Booking, Expédia…

Depuis 2008, cette application permet en effet de générer une source de revenus additionnelle pour plusieurs propriétaires ou gestionnaires de biens immobiliers dont le nombre ne cesse d’augmenter.

Selon AirBnB, ces offres ont permis d’héberger 210 000 touristes au Maroc, venus de 140 pays (2016) pour un chiffre d’affaires avoisinant un milliard de dirhams dont une grande partie échappe à tout impôt.

Tourisme : Qui profite le plus de l'activité AirBnB au Maroc ?