La capitale espagnole adopte un plan anti Airbnb

Tourism Review, 6 septembre 2019
Publié le 12 septembre 2019

Madrid interdit la location d'appartements meublés au-delà de 90 jours par an. Environ 10 000 hôtes sont concernés.

Le projet était à l’étude depuis plusieurs mois et le 4 septembre dernier, la mairie de Madrid a adopté un plan drastique visant à limiter à 90 jours par an la possibilité de louer un appartement touristique sans autorisation. Cette décision pourrait rendre 95 % des locations de ce type illégales.

Le plan a été fortement critiqué par la plateforme communautaire la plus connue, Airbnb, qui reconnaît l'existence d'un problème de logement à Madrid mais estime que de nouvelles restrictions ne sont pas la solution. À titre de comparaison, la limite est de 120 jours par an en France.

Outre les trois mois de location par an, les propriétaires devront désormais obtenir un « permis » d'utilisation touristique du logement, accordé uniquement s'il dispose d'une entrée indépendante du reste de l'immeuble, comme dans le cas d'un hôtel.

La capitale espagnole adopte un plan anti Airbnb (article en anglais)