Des blocs de béton aux visites virtuelles, Berlin capitalise sur le tourisme du Mur

Le Monde, 8 novembre 2019
Publié le 8 novembre 2019

Musées, visites guidées, blocs entiers à vendre, souvenirs : le Mur est devenu une valeur sûre pour le secteur du tourisme dans la capitale allemande.

Trois décennies après la chute du rideau de fer, les derniers « soldats américains » ont enfin quitté Checkpoint Charlie, un haut lieu de la guerre froide à Berlin. Sommés de plier bagage par la mairie, les GI d’opérette, qui posaient pour des photos avec les touristes et tamponnaient leurs passeports avec de faux visas, ont évacué la réplique du poste de contrôle à la frontière entre Est et Ouest, devenu un point de passage obligé des circuits touristiques dans la capitale allemande.

Une dizaine d’acteurs en uniforme se relayaient devant l’humble guérite posée sous le panneau adressant cet avertissement devenu légendaire : « Vous sortez du secteur américain ». Mais les faux soldats se comportaient parfois de façon agressive pour extorquer quelques euros aux touristes récalcitrants. Lundi 4 novembre, en raison de nombreuses plaintes, les autorités ont finalement sévi.

Des blocs de béton aux visites virtuelles, Berlin capitalise sur le tourisme du Mur