BlaBlaCar et FlixBus : vieux voisins, nouveaux concurrents

Journal du Net, 21 octobre 2019
Publié le 22 octobre 2019

Avec l'arrivée de BlaBlaCar dans le bus et de Flixbus dans le covoiturage, les start-up française et allemande deviennent des concurrents frontaux. À chacun d'apprendre à gérer le business du voisin.

C'est l'histoire de deux champions nationaux des mobilités qui ont grandi chacun de leur côté, levé des centaines de millions d'euros, puis se sont imposés sur leur marché respectif. Jusqu'au jour où leurs routes ont fini par se croiser. Avril 2018 : une grève perlée qui s'étalera jusqu'en juin débute à la SNCF. Comme d'autres acteurs des mobilités, BlaBlaCar y voit une superbe opportunité de doper son chiffre d'affaires et de recruter de nouveaux utilisateurs. Mais la start-up se retrouve incapable d'absorber toute la demande supplémentaire de passagers à la recherche de conducteurs. Après quelques tests en interne pendant l'été, BlaBlaCar fait le grand saut pour combler ces lacunes : l'entreprise annonce en novembre 2018 le rachat à la SNCF de sa filiale d'autocars Ouibus et l'entrée à son capital de la compagnie ferroviaire via une levée de fonds de 101 millions d'euros.

BlaBlaCar et FlixBus : vieux voisins, nouveaux concurrents (article payant)