Souffrance animale : les dérives du tourisme

60 millions de consommateurs, 14 août 2019
Publié le 14 août 2019

Balade à dos d'éléphant, nage avec les dauphins... Derrière les photos de vacances : la dure réalité de la souffrance animale sur fond de tourisme.

« Pourquoi je ne monterai plus à dos d’éléphant », titre Pauline sur son blog, Graine de voyageuse, dans un article publié le 22 mars 2016. Lors d’un séjour en Thaïlande, elle se laisse tenter par la balade à dos d’éléphant.

L’expérience vire au cauchemar : « La vision des éléphants était très loin de celle que j’avais en tête », se rappelle Pauline. Privés de toute liberté, les pachydermes enchaînés et chargés d’imposantes nacelles en bois, se balancent de manière compulsive. « C’était limite un parking à éléphants », déplore la jeune femme. « À l’époque, je n’étais pas sensibilisée », regrette-t-elle.

Souffrance animale : les dérives du tourisme