La réalité virtuelle au secours du tourisme et du patrimoine

Le Monde, 1er septembre 2019
Publié le 2 septembre 2019

Musées et sites touristiques commencent à adopter les technologies immersives qui permettent au public de revivre la prise de la Bastille ou de découvrir la vie autour des Galeries Lafayette en 1910.

Et si les technologies immersives réinventaient l’accès à la culture, au patrimoine et au tourisme ? En fort développement, le tourisme augmente les risques de détérioration des sites et des monuments ainsi que la pollution, liée au transport aérien notamment. « Sans compter que les musées sont survisités, ce qui nuit à l’expérience des visiteurs. Ces problèmes deviennent critiques. La VR [initiales de la réalité virtuelle en anglais] et l’AR [idem pour la réalité augmentée] permettent des visites virtuelles de monuments ou de sites « en mieux », voire des expériences impossibles comme, par exemple, d’assister aux funérailles de Khéops tout en découvrant les techniques de construction des pyramides », constate Fabien Barati, cofondateur et PDG d’Emissive, une société de services spécialisée en réalité virtuelle ou augmentée.

La réalité virtuelle au secours du tourisme et du patrimoine (article payant)