Bilan de l’activité hôtelière en Europe à fin avril 2019 : les indicateurs restent au vert

MKG, mai 2019
Publié le 17 mai 2019

Évolution du taux d’occupation par pays sur les 4 premiers mois de 2019

En comparaison à la période de janvier à avril 2018, la dynamique est moins marquée. Toutefois les prix moyens sont en légère hausse (+1,5 %), la fréquentation est stable (+0,2 pt) entraînant un RevPAR en hausse tout de même de 1,8 %. L’Autriche, grâce aux excellents résultats de sa capitale, affiche une fréquentation en hausse de plus de 4 points. C’est le seul pays à avoir une évolution de RevPAR à deux chiffres (+14,4 %) en ce début d’année.

La Belgique et la Pologne affichent pour leur part une hausse de fréquentation supérieure à 1 point (1,6 point pour la Belgique et 1,2 point pour la Pologne). Pour la Belgique, cette hausse d’activité ressentie essentiellement sur les 3 premiers mois de l’année est accompagnée d’une stabilité des prix moyens, alors que pour la Pologne, les tarifs sont en légère progression (+1,8 %). La grande majorité des autres pays européens ont une fréquentation stable par rapport à 2018. C’est principalement la stratégie tarifaire adoptée qui influe sur le RevPAR. Ainsi, on constate que des pays comme l’Allemagne, le Luxembourg, la République Tchèque ou encore le Portugal enregistrent des hausses des prix moyens comprises entre +3,1 % pour le Portugal à +4,2 % pour le Luxembourg et la République Tchèque. Le marché allemand enregistre pour sa part une hausse de 3,5 %. Les autres pays affichent des prix moyens stables voire en légère progression (+1,4 % pour la France).

Bilan de l’activité hôtelière en Europe à fin avril 2019 : les indicateurs restent au vert (vidéo)