Martinique : le tourisme de croisière est-il un vecteur de développement ?

France info, 19 octobre 2019
Publié le 21 octobre 2019

Le Comité martiniquais du tourisme et les professionnels préparent la saison de la croisière 2019-2020. Un secteur qui, en dépit des apparences, pèse peu dans le circuit économique.

La saison des croisières va bientôt reprendre, le 1er novembre pour être précis. Un paquebot était en escale à Fort-de-France mercredi 16 octobre 2019, en avant-première. Quelque 800 passagers étaient à bord. Certains sont descendus à terre. Ils ont pu aller dans les magasins de souvenirs, emprunter les circuits de découverte vers Saint-Pierre, Morne-Rouge ou le Sud.

Un autre paquebot est attendu ce samedi 19 octobre avec plus de 5 700 passagers.
Qu’avons-nous à offrir à ces visiteurs, venus d’ailleurs pour quelques heures ? Des souvenirs made in China, quelques cartes postales et, fort heureusement, de bonnes bouteilles de notre rhum national. Ils ne trouveront pas sur place une panoplie étendue de produits originaux. Non pas que nos artisans soient incapables de leur fournir quoique ce soit. Les objets créés par nos bijoutiers, nos potiers, nos vanniers n’intéressent pas forcément les visiteurs étasuniens.
 

Martinique : le tourisme de croisière est-il un vecteur de développement ?