Faillite de Thomas Cook, quel impact pour les destinations européennes ?

Hospitality On, 15 octobre 2019
Publié le 17 octobre 2019

La cessation des activités de Thomas Cook le 23 septembre dernier a eu un impact majeur sur les destinations autrefois desservies et alimentées en touristes par le TO tout au long de l’année. La question aujourd’hui est de savoir dans quelle mesure celles-ci sont touchées. Deuxième partie : la Turquie, l’Italie et deux pays balkaniques (la Croatie et la Bulgarie).

La Turquie veut limiter les voyages à forfait à l'avenir

Suite à l’effondrement du tour-opérateur, le ministre du Tourisme Mehmet Nuri Ersoy a déclaré que la Turquie allait se recentrer sur les voyages individuels, afin d’éviter des situations aussi difficiles que coûteuses à l’avenir comme celle qui a été engendrée par le départ de Thomas Cook. En effet, les pertes pour la république d’Asie mineure sont estimées à 350 millions d’euros. Ajoutée à cela, l’opérateur britannique aurait une dette de 150 millions d’euros envers les acteurs du tourisme turc. Pour aider les petites et moyennes entreprises à surmonter cette épreuve, le gouvernement turc a prévu une enveloppe de 50 millions d’euros qu’il va redistribuer à travers une série de prêts sur trois ans et à faible taux.

Faillite de Thomas Cook, quel impact pour les destinations européennes ?