Dossier de l’été : l’année fragile des géants du tourisme

L'Echo touristique, 30 juillet 2019
Publié le 1 août 2019

L’industrie du tourisme fait face à des défis en permanence. Ses acteurs les plus emblématiques, comme Thomas Cook et TUI France, vivent une année compliquée.

Les grands du tourisme vacillent. Thomas Cook, l’inventeur du tour-operating, a conclu le premier semestre 2018/2019 avec une dette de 1,7 milliard d’euros. Une mauvaise passe qui fait suite à un exercice jugé décevant, avec une perte nette de 183 millions d’euros. Trop bonne météo en Europe, Brexit, hausse des coûts du carburant, surcapacité du marché et concurrence des nouveaux acteurs du numérique… Les raisons invoquées pour expliquer la chute du géant britannique sont nombreuses, et surtout variées. Thomas Cook doit maintenant trouver de l’argent frais pour passer l’hiver. Tout en réinventant son modèle économique, le voyagiste pourrait tomber dans l’escarcelle du géant chinois Fosun, déjà propriétaire du Club Med.

Dossier de l’été : l’année fragile des géants du tourisme