Des territoires français s'unissent pour miser sur le tourisme généalogique

La Revue française de généalogie, 28 octobre 2019
Publié le 28 octobre 2019

Un projet coopératif de développement touristique est né entre trois territoires qui virent une partie de leur population s'exiler vers l'Amérique du Nord au XVIIe et XVIIIe siècle.

L’Intercommunalité de Normandie Sud-Eure, la communauté de communes des Hauts-du-Perche et le Pays de Marennes-Oléron en Charente-Maritime ont en effet en commun un trait marquant de leur histoire : l'émigration d'une partie de leur population au XVIIe et au XVIIIe siècle, partie peupler ce que l'on appelait alors la Nouvelle-France.

Il s'agit de prendre en compte et mieux organiser une nouvelle forme de tourisme, version généalogique du tourisme de mémoire qui se consacre lui plutôt à la visite des lieux de combats de la Première et de la Seconde guerre mondiale. En effet, les descendants de ces Normands et Poitevins sont nombreux, plusieurs dizaines de milliers, à faire chaque année le trajet inverse pour venir visiter les lieux de leurs origines. L'idée de fédérer leur accueil se prépare depuis plusieurs mois avec des ateliers de travail inter-offices de tourisme : le tourisme généalogique franco-canadien prend tournure.

Des territoires français s'unissent pour miser sur le tourisme généalogique