Le tourisme de faune mondial génère cinq fois plus de revenus que le commerce illégal de la faune chaque année

Travel Daily News, 13 août 2019
Publié le 13 août 2019

En 2018, le tourisme lié à la faune sauvage contribuait directement au PIB mondial à hauteur de 120,1 milliards de dollars, contre 23 milliards de dollars de recettes attribuables au commerce illégal d'espèces sauvages, soit 5,2 fois plus, selon une nouvelle étude du World Travel & Tourism Council (WTTC). Cela inclut l'observation et la découverte d'animaux dans leur habitat naturel, qui représentent 4,4 % de l'ensemble du PIB du tourisme direct l'année dernière et a fourni directement 9,1 millions d'emplois dans le monde entier.

Publiées à l'occasion de la Journée mondiale de l'éléphant, les recherches montrent que la contribution économique totale du tourisme lié aux espèces sauvages s'élève à 343,6 milliards de dollars, soit l'équivalent de l'ensemble de l'économie de Hong Kong. L'Asie-Pacifique constitue le plus grand marché régional représentant un PIB direct de 53,3 milliards de dollars et générant 4,5 millions d'emplois. En deuxième place se trouve l’Afrique, où 3,6 millions de personnes sont employées dans le tourisme de faune, qui valait 29,3 milliards de dollars l’an dernier.

Le tourisme de faune mondial génère cinq fois plus de revenus que le commerce illégal de la faune chaque année (article en anglais)