La guerre contre les touristes indésirables

Express, 13 novembre 2019
Publié le 14 novembre 2019

Le tourisme est généralement une source de bienfaits pour les pays, auxquels ils apportent des devises, tout en permettant de dynamiser des pans de l’économie locale. Mais ce n’est pas toujours le cas, et de plus en plus de nations commencent à prendre des mesures pour limiter certaines formes de tourisme qu’elles estiment néfastes.

Bien sûr, on pense immédiatement aux centres-villes de villes iconiques, comme Venise, Amsterdam ou Barcelone, victimes du tourisme de masse et du cortège de désagréments qui y sont associés. Venise, par exemple, accueille 25 millions de visiteurs par an, dont 700 000 arrivent en bateau de croisière.

La guerre contre les touristes indésirables