Ces sites touristiques que les touristes menacent

France Inter, 12 mai 2019
Publié le 13 mai 2019

À partir de juin, débarquer dans la baie Maya, sur l'île de Koh Phi Phi, en Thaïlande, sera interdit. Trop de touristes, trop de dégâts. Une décision salutaire, que d'autres sites touristiques ont prise ou sont en voie de prendre dans le monde, au nom de la sécurité, de l'environnement ou du patrimoine.

C’est l’un des effets de bord de la notoriété, un des inconvénients de la beauté. La curiosité et l’envie finissent par user. En Thaïlande, ce ne sont pas des pop-stars que l’on protège cet été. Les autorités sont aux petits soins d’un espace naturel d’exception, menacé par l’activité humaine. Débarqués en masse par hors-bord sur la baie Maya, immortalisée dans le film La Plage avec Leonardo DiCaprio, les quelque 4 000 touristes quotidiens ont fini par en compromettre l’équilibre écologique. Mais à partir de juin et jusqu’à septembre, ils seront accueillis par les rangers du parc national de l'île de Koh Phi Phi : interdiction de débarquer, « pour permettre à l'écosystème de se régénérer », expliquent les autorités.

Et ce n’est pas une première. Que ce soit de façon partielle, temporaire ou définitive, sur les cinq continents, d’autres initiatives ont déjà été prises en ce sens. Tour d’horizon.

Ces sites touristiques que les touristes menacent