Le tourisme post-Covid sera-t-il virtuel ?

Stéphane Bourliataux-Lajoinie, The Conversation, 14 janvier 2021
Publié le 15 janvier 2021

La pandémie que nous traversons a fortement impacté l’économie mondiale, le secteur du tourisme a particulièrement souffert de l’arrêt des déplacements et de la défiance vis-à-vis des lieux publics. Face aux contraintes, les sites ont su faire preuve d’inventivité. Certains projets, qui pouvaient être perçus comme trop novateurs ou trop atypiques, ont ainsi pu voir le jour et connaître un succès intéressant. La réalité virtuelle (VR), qui modélise en 3D un environnement pour pouvoir s’y promener virtuellement, ou encore les films 360°, enregistrés via une caméra disposant de plusieurs objectifs afin d’avoir une vue complète, en sont de bons exemples.

Mais quelle est la véritable valeur ajoutée de ces outils et peut-on imaginer que la crise soit l’occasion de les pérenniser dans les années à venir ?

Jusqu’à l’éclatement de la pandémie mondiale, l’utilisation de la visite virtuelle était encore un objet d’étude et d’expérimentation pour les sites touristiques ou les entreprises de voyage. Cette technologie restait encore essentiellement utilisée comme un outil de promotion pour le site physique, comme un outil complémentaire durant la visite réelle d’un site ou comme nous l’avions montré dans nos recherches sur la VR comme outil de promotion commerciale. Par exemple, Le Club Med fut l’un des premiers à présenter certains de ses sites en vidéo 360°.

Le tourisme post-Covid sera-t-il virtuel ?