« La transition écologique et le tourisme responsable sont incompatibles avec la massification des voyages »

Le Monde, 26 juin 2020
Publié le 26 juin 2020

Un collectif de quatre chercheurs en économie du développement et du tourisme proposent, dans une tribune au « Monde », de profiter de la crise du secteur pour conditionner les aides publiques à un changement de stratégie des entreprises et des territoires.

Les pays du sud de l’Europe figurent parmi les plus affectés par les effets économiques de court terme induits par le confinement. Rien d’étonnant à cela quand on sait que le tourisme génère une part substantielle du produit intérieur brut et crée de nombreux emplois directs et indirects en France, en Italie, en Espagne, au Portugal et en Grèce.

Or, cette industrie figure aussi parmi les plus touchées par la crise due au Covid-19. Elle le sera d’ailleurs durablement. D’une part, en raison des contraintes sanitaires et de distanciation physique additionnelles qui vont grever, au moins pour un temps, la rentabilité des exploitants. D’autre part, la crainte d’une crise économique forte et durable peut induire des arbitrages de consommation potentiellement défavorables aux loisirs. On comprend dès lors l’empressement des gouvernements à soutenir cette industrie et à créer les conditions d’une relance de la saison estivale.

« La transition écologique et le tourisme responsable sont incompatibles avec la massification des voyages » (article payant)