La bulle sans virus est-elle l'avenir du tourisme de luxe ?

L'Echo, 10 juin 2021
Publié le 10 juin 2021

Pour certaines entreprises, la crise du coronavirus fut une mine d’or, même dans un secteur durement touché comme le tourisme. Ainsi, que pensez-vous d’une hausse de 300 % du chiffre d’affaires pendant l’année 2020 ? Ce fut le cas du Sheldon Chalet, un petit hôtel situé sur un glacier en Alaska, à l’ombre du majestueux pic Denali.

Le luxueux chalet est tellement isolé qu’il a bénéficié d’une dérogation et a pu rester ouvert aux rares visiteurs capables de se permettre le transport en hélicoptère. Une chance que les riches voyageurs n’ont pas laissé passer au moment où le monde était confiné. Les propriétaires ont pu augmenter les prix de manière exorbitante et offrir le luxe ultime en cette période de pandémie: tout un hôtel pour une bulle de clients. La location des cinq chambres pour trois nuits coûte la bagatelle de 35.000 dollars pour deux personnes, mais celles-ci ne doivent pas craindre d’être contaminées par d’autres visiteurs.

►  La bulle sans virus est-elle l'avenir du tourisme de luxe ?