Alain Capestan : « Réinventer le fonctionnement de la planète pour sauver le tourisme »

L'Echo touristique, 13 mai 2020
Publié le 20 mai 2020

Dans cette tribune, Alain Capestan (Voyageurs du Monde) exprime, avec conviction et humilité, ses propositions pour réinventer le tourisme, suite à l’interview que nous avons accordée à son ami Jean-François Rial.

« Réinventer le tourisme pour sauver la planète » : à bien y réfléchir, Dominique (Gobert), je me demande si tu n’aurais pas pu inverser le propos (soit le titre de l’interview de Jean-François Rial, NDLR) : « Réinventer le fonctionnement de la planète pour sauver le tourisme ». Ce titre me semble peut-être celui qui convient le mieux. Je dis « peut-être » d’abord parce que je n’ai aucune certitude sur ce que je vais proposer, même si ma conviction est profonde. En second lieu parce que je vais porter une affectueuse et bienveillante contradiction à un ami très proche, et enfin parce que je risque de « prendre cher » dans ton prochain édito si je fais trop le malin… La dernière de ces 3 options m’étant, tu t’en doutes, la plus insupportable.

Pourquoi le tourisme porterait-il seul la responsabilité d’un comportement coupable de l’humanité ? On pourrait opposer au « Flygskam » le « Carskam », le « fraises en hiver skam », le « rasoir jetable skam » et bien d’autres… Il s’agit d’une activité économique ni plus mauvaise, ni meilleure que d’autres. Avec ses bienfaits, ses abus, ses erreurs de bonne foi et ses errements coupables.

Faut-il tout lui pardonner parce que nous en sommes des acteurs ? Certainement pas. Sommes-nous tenus d’en corriger les défauts ? Évidemment !

Alain Capestan : « Réinventer le fonctionnement de la planète pour sauver le tourisme »