Coronavirus : En Anjou, des hébergeurs touristiques accueillent gratuitement des étudiants esseulés

20 minutes, 13 février 2021
Publié le 1 mars 2021

« Garde le moral, viens à la campagne ! » C’est le nom d’une opération qui rencontre un vif succès ces derniers jours en Anjou. Alors que les étudiants vivent de plus en plus mal l’isolement, et parfois la précarité, liée à la crise sanitaire, des hébergeurs touristiques autour d’ Angers ont décidé d’agir. « On est obligés de continuer de chauffer nos chambres alors que notre activité est presque à l’arrêt, constate Maryline Hamon, qui tient des chambres d’hôtes à Blaison-Gohier. D’un autre côté, on a des jeunes parfois loin de leurs familles. Quand on voit la situation de certains, qui vont jusqu’à se défenestrer, on ne pouvait pas rester sans rien faire. »

En quelques jours, cette idée solidaire a fait boule de neige. Une vingtaine de gîtes touristiques, campings ou autres hébergements du secteur ont répondu présent pour ouvrir gratuitement leurs portes à des étudiants et apprentis, pour une, deux, ou trois nuits. Certains vont encore plus loin en proposant d’offrir le petit-déjeuner, voire le repas. « J’ai quatre jeunes qui arrivent ce samedi, et ils dîneront à la maison le soir, a déjà prévu Maryline Hamon. Ça va les rebooster, alors qu’ils sont très préoccupés, par leurs recherches de stage par exemple.

Coronavirus : En Anjou, des hébergeurs touristiques accueillent gratuitement des étudiants esseulés

À lire aussi sur les initiatives du secteur du tourisme en faveur des étudiants :

Idée voyages : "On n’a plus de clients et chez toi c’est pas très grand", La Quotidienne, 16/2/21

Des étudiants invités à visiter Nîmes gratuitement par l'Office du Tourisme, France Bleu, 16/2/21

Dans l'Aisne, des séjours offerts aux étudiants pour visiter le vignoble de Champagne, France 3, 21/2/21

Tourisme : opération de solidarité pour les étudiants, Chalonnes-sur-Loire, 24/2/21

Tourisme : le Pont du Gard devient gratuit pour les étudiants, Midi Libre, 27/2/21

Des séjours touristiques offerts aux étudiants orléanais, La Nouvelle République, 27/2/21