Toulouse : avec l’effet Tour de France, le tourisme est reparti à la hausse

La Dépêche, 10 décembre 2019
Publié le 10 décembre 2019

Dans le sillage de la forte attractivité toulousaine, notre département a accueilli beaucoup plus de touristes cet été que le précédent. La Grande Boucle a boosté les statistiques.

N’avez-vous pas remarqué lors de vos pérégrinations dans le centre-ville de Toulouse une forte inflexion de l’accent occitan qui se mâtine de plus en plus de chatoyances ibériques ? Sans doute « l’Espagne en nous qui pousse un peu sa corne », comme le chantait Claude Nougaro. Toujours est-il que nos voisins d’outre-Pyrénées sont nombreux à arpenter le macadam de la Ville rose, qui pour les études, qui pour les visites à la famille, qui pour travailler… Ils ne sont pas pour rien, en tout cas, dans les (bonnes) statistiques que l’Insee vient de publier sur la fréquentation touristique estivale en Haute-Garonne.

Et les indicateurs qui s’appuient sur les nuitées comptabilisées dans les différents modes d’hébergements sont au vert. Durant cette saison d’été 2019, d’avril à septembre, elles ont progressé de 8,9 % dans le département soit quasiment 1, 7 million de nuitées. Toulouse et sa métropole en trustant 1,35 million à elles seules pour une hausse de 14,4 %. Pour l’Insee, cette évolution s’explique d’une part par un effet de rattrapage d’une saison 2018 moins dynamique en terme de fréquentation et surtout par le passage du Tour de France cycliste qui a attiré de nombreux touristes en juillet à Toulouse. En revanche, les nuitées stagnent dans le rural et diminuent dans les Pyrénées.
 

Toulouse : avec l’effet Tour de France, le tourisme est reparti à la hausse