« L’Occitanie doit combiner développement touristique et tourisme durable »

Touléco, 14 janvier 20220
Publié le 15 janvier 2020

Cette saison estivale 2019 a été, à bien des égards, atypique avec des résultats hétérogènes. Le début de saison a été mauvais. En juillet, la fréquentation a baissé par rapport à 2018, ce qui est probablement dû aux records de chaleur. En revanche, en août et à l’arrière-saison, les chiffres ont bien progressé. Les métropoles de Montpellier et Toulouse, avec respectivement des hausses de 4,2% et de 14,4% des nuitées, enregistrent les meilleures performances pendant tout l’été. Autre marqueur, la clientèle, très volatile, se détermine au dernier moment.

Des situations contrastées donc. L’enseignement principal est que nous devons sortir des campagnes d’images classiques pour développer un marketing plus ciblé sur les réseaux sociaux, adapté aux attentes de chacun. Ainsi, Nîmes a bien tiré son épingle du jeu en juillet grâce à son offre culturelle, notamment l’organisation de plusieurs concerts qui ont attiré les touristes.
 

« L’Occitanie doit combiner développement touristique et tourisme durable »