Normandie - Ni bonne ni mauvaise, la haute saison touristique marquée par de grandes incertitudes

Normandie Tourisme, juillet 2020
Publié le 4 août 2020

Alors que la 1ère enquête de conjoncture auprès des professionnels du tourisme de la région Normandie réalisée fin juin semblait annoncer une saison estivale catastrophique avec des taux d’insatisfaction records, le mois de juillet montre un regain d’optimisme dans l’ensemble des secteurs d’activité, sans toutefois crier victoire.

En effet, près d’un professionnel sur 2 qualifie la fréquentation touristique du mois de juillet de bonne, et pour cause : pendant cette période de grandes vacances, la demande domestique est forte, en particulier de la part des familles en provenance des régions limitrophes de la Normandie, ou de la Normandie elle-même.

De plus, malgré d’importantes restrictions de déplacements et des protocoles stricts pour nos voisins européens, la Normandie reste une destination privilégiée pour certaines clientèles étrangères de proximité comme les Néerlandais ou les Belges, que les professionnels du tourisme normands observent en nombre au cours du mois de juillet, même si les volumes restent plus faibles qu’en saison estivale normale.

Côté comportement, l’obligation de porter le masque dans les lieux clos ne semble pas porter préjudice aux établissements touristiques normands et bien qu’il y ait quelques exceptions, la règle est respectée par une majorité de visiteurs. L’instauration des protocoles sanitaires a tout de même pour effet de réorienter les touristes vers des activités en extérieur : la demande est forte pour les activités nautiques, de randonnées et de cyclisme entre autres.

Malgré tout, le manque de visibilité pour le mois d’août et le reste de la saison estivale est persistant, tant les incertitudes sur l’évolution de l’épidémie ainsi que sur les réservations de dernière minute sont grandes. Rien n’est encore joué pour cette saison 2020.

Voir ci-dessous la Note de conjoncture touristique régionale, juillet 2020