Grand Est : une saison satisfaisante pour le tourisme fluvial

L'Est républicain, 15 octobre 2020
Publié le 16 octobre 2020

En début d’année, José Salas-Henry, gérant du port de plaisance et Valérie, son épouse, n’affichaient aucun optimisme quant à la saison 2020, compte tenu de la situation sanitaire. À mi-octobre, le constat est totalement différent. « La saison a été des plus correcte ». Contre toute attente l’activité de location de bateau n’a pas faibli, bien au contraire, avec une majorité de clients français.

C’est maintenant la réparation et l’entretien des bateaux qui prend le relais. Ce pré bilan de la saison 2020 s’annonce donc satisfaisant, ce qui n’empêche pas le gérant d’évoquer deux sujets qui selon lui freinent et entachent le développement du tourisme fluvial.

« Il est urgent de rénover la capitainerie »

Le projet de rénovation de l’ensemble des installations par la communauté Terres de Saône est d’actualité. Malheureusement, le confinement et la situation sanitaire n’ont pas facilité l’avancement du dossier. Bâtiment non isolé, huisseries en mauvais état, toiture en fibro, manque de cat-way, passage entre deux bateaux. « On en a 6, il en faudrait au moins 25 », constate José Salas, pour qui le programme n’avance pas assez vite. « Il est urgent de rénover la capitainerie, et l’ensemble des installations. » Un récent état des lieux réalisés par les élus a mis en évidence les besoins pour dynamiser au mieux l’activité portuaire de plaisance. « C’est bien de faire la promotion du vélo, il ne faut pas oublier la plaisance. »
 

Grand Est : une saison satisfaisante pour le tourisme fluvial