Côtes-d’Armor. Moins d’étrangers, plus de Français… Les chiffres du tourisme impacté par la crise

Ouest France, 7 septembre 2020
Publié le 7 septembre 2020

Le secteur du tourisme dans les Côtes-d’Armor a perdu près de 220 millions d’euros de consommation en raison de la crise du Covid-19. Les vacanciers ont changé leurs habitudes et plébiscité le plein air et les grands sites. La clientèle francilienne et bretonne est en hausse.

« On peut considérer que le tourisme en Côtes-d’Armor a perdu l’équivalent de 22 % de son activité annuelle, lors du premier semestre 2020, soit autour de 220 millions d’euros de consommation touristique. » C’est le triste constat que dresse Côtes-d’Armor Destination à l’issue d’un été bien particulier.

Le calendrier des ponts du printemps était pourtant très favorable, les intentions de départs étaient en hausse dès janvier, mais la pandémie de Covid-19 a stoppé net l’élan du tourisme. « Le déconfinement progressif, à partir de la mi-mai, n’a permis de retrouver un niveau d’activité proche des années précédentes qu’à partir de la fin juin. » C’est, en tout cas, ce qu’indiquent les données collectées par Orange, qui peut analyser les déplacements de population grâce au réseau téléphonique.

Côtes-d’Armor. Moins d’étrangers, plus de Français… Les chiffres du tourisme impacté par la crise