Tourisme : un mois de juillet en demi-teinte dans le Nord Franche-Comté

France bleu, 4 août 2020
Publié le 5 août 2020

Les professionnels du tourisme du Nord Franche-Comté font état d'un mois de juillet moyen, touchés par la crise du coronavirus. L'office du tourisme du pays de Montbéliard note une hausse de fréquentation de 40 % par rapport à juillet 2019, les maisons d'hôtes ont du mal à remplir leurs chambres.

Pour ce premier mois d'été marqué par l'obligation du port du masque dans les lieux clos, les règles sanitaires strictes, et les contraintes en tout genre, les professionnels du tourisme du Belfort et du Doubs s'attendaient à la désertion. Mais le mois de juillet a plutôt été placé sous le signe de retour timide des visiteurs.

Les chiffres sont certes inférieurs à juillet 2019, mais c'est bien mieux qu'en juin confie Morgane Blant-Boniou, directrice de la Colline Notre-Dame du Haut à Ronchamp, où se trouve notamment la chapelle construite par Le Corbusier. « Pour le mois de juillet, on a réalisé à peu près 85 % de la fréquentation par rapport à 2019. Le site accueille habituellement 60 % de visiteurs étrangers avec une partie de touristes extra-européens qui n'est pas du tout présente cette année », explique-t-elle. Ils sont remplacés par des Français, essentiellement des habitants de Bourgogne-Franche-Comté et du Grand Est.
 

Tourisme : un mois de juillet en demi-teinte dans le Nord Franche-Comté