Bourgogne-Franche-Comté : un bel été. Et après ?

Région Bourgogne-Franche-Comté, 4 septembre 2020
Publié le 7 septembre 2020

À l’arrêt durant plusieurs mois, les professionnels du tourisme ont heureusement pu compter sur une belle saison estivale. Mais pas partout, et certains secteurs restent très impactés par la crise.

« On ne peut pas rattraper en deux mois ce qui a été perdu en trois mois et demi ». Loïc Niepceron, président du Comité Régional du Tourisme, a dressé devant la presse, jeudi 3 septembre 2020, le bilan d’une saison touristique estivale forcément contrastée. Elle aurait pu être catastrophique…

Mais les Français, et notamment les Bourguignons-Francs-Comtois et nos proches voisins, ont joué le jeu : en juillet-août, ils sont nombreux à être venus découvrir ou redécouvrir nos territoires. Le Jura, la Saône-et-Loire, le Morvan et les Vosges du Sud ont même établis des records de fréquentation en juillet-août. À l’inverse, le tourisme urbain a souffert, avec peu d’étrangers, voire pas du tout si on exclue les européens. « L’été a également été difficile pour les agences de voyage, le tourisme fluvial et les guides conférenciers » complète Patrick Ayache, vice-président en charge du tourisme à la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : un bel été. Et après ?