Tourisme : une fréquentation estivale record en Haute-Loire

Zoom Dici, 23 octobre 2020
Publié le 26 octobre 2020

Le département a si bien tiré son épingle du jeu qu'il limite les dégâts de la crise sanitaire avec un niveau de fréquentation jamais atteint en juillet et août.

Dans ce contexte singulier de crise sanitaire mondiale et malgré les vagues de déconfinement des 11 mai et 2 juin derniers, la Haute-Loire, qui a souffert comme toutes les destinations d’une sous-fréquentation touristique importante ce printemps, limite les dégâts grâce à un niveau de fréquentation jamais atteint en juillet et août sur l’ensemble des Territoires.

Grosses pertes durant le confinement...

L’analyse par la Maison du Tourisme des données « Flux Vision Tourisme d’Orange » (analyse de la fréquentation touristique à partir de la téléphonie mobile) montre par rapport à 2019 (considérée comme une bonne année en matière de fréquentation touristique) de grosses pertes sur la période de confinement total, du 17 mars au 10 mai, avec une perte de 80 % de nuitées (soit 491 000 nuitées) et une perte de 79 % d’excursionnistes (soit 964 000 excursionnistes).
Mais ce recul de l’activité est atténué sur la période post-confinement, du 11 mai au 31 août, avec certes une perte de 9,6 % de nuitées (soit 260 000 nuitées) mais un gain de 4% d’excursionnistes (soit 159 000 excursionnistes).
 

Tourisme : une fréquentation estivale record en Haute-Loire